Iran - Constructeurs d'Automobiles ou Motos

Du CCFA :
Les principaux constructeurs et équipementiers mondiaux se sont rendus le 30 novembre à Téhéran à la Conférence internationale de l’industrie automobile, qui a rassemblé plus de 150 sociétés du secteur. Cet évènement, premier du genre dans le pays, se voulait le signe d’un retour à la normale pour l’industrie automobile iranienne.
Le ministre de l’Industrie, Mohammad Reza Nematzadeh, a déclaré espérer une levée des sanctions internationales d’ici à fin décembre. Il a souhaité plus de coopération avec les compagnies étrangères, notamment avec Peugeot et Renault, qui ont une longue expérience de coopération avec l’Iran .
L’Iran, 11ème marché mondial et 13ème producteur d’automobiles en 2011, a un potentiel considérable qui est sous-exploité depuis 2012, a souligné Patrick Blain, président de l’OICA (Organisation internationale des constructeurs d’automobiles).
Les partenaires sont en place, il n’y a pas de raison de ne pas revenir dès 2014 à un chiffre de production d’1,6 million de véhicules par an, comme en 2011, et pourquoi pas atteindre les 2 millions, a ajouté M. Blain, soulignant le taux de motorisation faible du pays, avec seulement 89 véhicules pour 1 000 habitants, soit moins que la Chine.
Gilles Normand, directeur des opérations de Renault pour l’Asie-Pacifique, a déclaré que le Moyen-Orient représentait un marché d’avenir pour l’ensemble des constructeurs. En Iran, 50 % du parc automobile, qui compte plus de 20 millions d’unités, a plus de 25 ans, a-t-il rappelé. Renault, présent en Iran depuis 2004, y a vendu plus de 100 000 voitures en 2012 et représentait 10 % du marché. L’activité a plongé à 30 000 unités à fin juin 2013.Téhéran a organisé une Conférence internationale de l’industrie automobile


En activités

Site officiel de Iran Khodro

Wikipédia Iran Khodro

Site officiel de PARS Khodro

Site officiel de SAIPA Group


Disparus