Egypte - Constructeurs d'Automobiles ou Motos

.

Très peu d'informations sur el NASR en anglais de: Notizie News , et de Wikipédia en Français de ahram.online voici les nouvelles
L’Égypte, avec ses 83 millions d’habitants, attire aussi, même si les projets y sont plus modestes. Ainsi en 2012, 3 000 4x4 Fortuner seront assemblés au pays des Pharaons, où Toyota vend déjà 15 000 véhicules chaque année. Même stratégie pour GM, qui compte s’appuyer sur son usine égyptienne, d’une capacité de 50 000 véhicules par an, pour écouler des voitures en Tunisie et au Maroc grâce aux accords d’Agadir prévoyant des facilités douanières. Enfin, le chinois Chery, qui assemble 12 000 voitures par an au Caire, entend lui aussi étendre sa production.
Mais tout le monde ne suit pas la même route. PSA (marques Peugeot et Citroën), qui détient 10 % des ventes sur le marché maghrébin (40 000 véhicules par an, contre 5 000 au sud du Sahara), ne voit pas l’intérêt de produire sur place : « Construire une usine se décide en fonction de la capacité industrielle existante. Nous avons préféré nous appuyer sur nos usines espagnole et turque pour répondre à la fois aux demandes maghrébine et européenne », indique David Rio, directeur du commerce international de Peugeot pour l’Afrique et le Moyen-Orient.
Partout, la vogue est aux grandes usines capables de faire des séries exportées sur un, voire sur plusieurs continents. On ne s’y lance pas à la légère, les investissements en jeu se chiffrent en centaines de millions d’euros. « Avec la libéralisation, les petites usines d’assemblage partiel, qui s’étaient multipliées dans les années 1970 pour faire face aux réglementations anti-importations de grands pays comme le Nigeria, ne sont plus aussi intéressantes : les coûts d’emballage, de déballage et de montage sur place sont prohibitifs par rapport à l’importation de véhicules finis »,
analyse David Rio.(Automobiles : à quand des usines africaines ? | À quand les usines africaines ? | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique)

Le site industiel remplaçant le sir NASR est EAMCO


En activités

AAV (Arab American Vehicles) site officiel

Eamco site officiel


Disparus

NASR Wikipedia en anglais

RAMSES (NSU Prinz 30) site NSU wikipédia